Associé d’une société civile et droit de retrait

1er RDV gratuit

L’associé en retrait d’une SCI peut agir en nullité d’une AG avant le remboursement de ses parts.

 

Comment un associé peut-il exercer son droit de retrait d’une société civile ?

Selon l’article 1869 du Code civil,

Un associé peut se retirer totalement ou partiellement de la société, dans les conditions prévues par les statuts ou, à défaut, après autorisation donnée par une décision unanime des associés.

L’associé peut demander remboursement de ses parts et, en cas de conflit la valeur est fixée par un expert (1843-4 du Code civil).

Ce retrait doit être justifié par un juste motif à l’occasion d’une décision collective (Civ 1ère, 4 avril 2019, n°17-31.052).

Il peut aussi être autorisé en justice.

Le juste motif est par exemple la disparition de l’affectio societatis ou la privation du droit de vote de l’associé.

 

Quelles sont les conséquences d’un retrait sur la qualité d’associé ?

Au moment où l’associé manifeste sa décision de se retirer de sa société, il ne perd pas sa qualité d’associé.

En effet, ce dernier ne la perd qu’après remboursement de la valeur de ses droits sociaux (Com., 17 juin 2008, n°06-15.045 ).

 

Quelles sont les conséquences d’un retrait sur les droits patrimoniaux de l’associé ?

Aux termes de l’alinéa 2 de l’article 1869 du Code civil,

L’associé qui se retire a droit au remboursement de la valeur de ses droits sociaux.

En outre, tant qu’il n’a pas obtenu remboursement de ses parts, l’associé conserve sa qualité de propriétaires de droits sociaux et de créancier de la société.

 

Sur la demande de nullité d’une AG par l’associé

Principe :

Un associé conserve ses qualités et droits tant qu’il n’a pas obtenu remboursement de ses parts sociales.

Ce dernier peut ainsi agir en nullité d’une décision d’assemblée générale en vertu de ses droits.

 

Exceptions  :

L’associé retrayant d’une SCP de kinésithérapeutes perd ses droits dans la société le jour où il cesse son activité, en vertu de l’article R4381-70 du code de la santé publique (Com. 7-7-2021 n° 19-20.673).

Néanmoins, il conserve ses droits à propos des rémunérations afférentes aux apports en capital et de sa part dans le capital.

 

Ce principe est transposable aux SCP d’infirmiers, de médecins mais aussi d’experts fonciers, rurales ou forestiers (art. R173-13 Code rurale).

 

Pour plus d’informations, le cabinet LLA Avocats est à votre disposition afin de faire valoir vos droits en procédures collectives.

1er RDV gratuit

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin